FAQ

Bandeau-orange

Devenir membre

Comment puis-je devenir membre de BEES coop?

Pour devenir membre de BEES coop, c’est très simple, il suffit d’être coopérateur.

Pour être coopérateur, il faut souscrire à des parts de la coopérative et participer à la vie du projet. Devenir membre

Il existe différents types de parts en fonction de votre profil.

Quels sont les différents types de parts?

Les parts A sont destinées aux personnes qui souhaitent faire leurs courses à BEES coop.

Ces parts sont réservées aux coopérateurs consommateurs. En plus de l’investissement financier, les coopérateurs s’engagent à travailler 2h45 toutes les 4 semaines dans le magasin. C’est ce travail des membres qui fait l’esprit et le modèle de notre coopérative de consommateurs.

Lors des Assemblées générales, en tant que coopérateur, vous participez aux décisions stratégiques de BEES coop.

Les parts B s’adressent uniquement aux personnes morales (ASBL, SCRLFS, etc.) qui partagent les valeurs de la coopérative et souhaitent s’approvisionner via BEES coop.

Dans la volonté de garder l’esprit de travail des membres, un échange de services devra être défini entre les structures. Pour plus d’informations, envoyez un mail à devenircooperateur@bees-coop.be.

Les parts C permettent de soutenir le projet financièrement sans y consacrer du temps. Elles ont pour finalité de faciliter le développement du projet en lui assurant une indépendance financière.

Lors des Assemblées générales, en tant que coopérateur, vous êtes invité.e à participer aux décisions stratégiques de BEES coop. 

Puis-je acheter plusieurs types de parts?

Non, une personne ne peut posséder qu’un seul type de parts.

Combien dois-je investir dans la coopérative pour devenir membre?

Pour les parts A, nous vous invitons à investir 100€ dans la coopérative, ce qui correspond à 4 parts A. Il s’agit d’un investissement unique et remboursable si vous décidez de quitter la coopérative. Le total des parts ne peut excéder 5000€.

L’apport financier ne doit pas être un obstacle à la participation au projet BEES. Si 100€ représente un frein significatif, nous vous invitons à souscrire minimum une part à 25€. Vous pourrez souscrire des parts supplémentaires par la suite si vous le souhaitez.

Pour plus d’informations, envoyez un mail à devenircooperateur@bees-coop.be.

Pour les parts B, le montant d’une part est fixé à 150€ avec un plafond de 4950€.

Pour les parts C, la part de soutien est de 250€ avec un plafond de 5000€.

À quoi servent les investissements des coopérateurs?

Grâce au capital déjà apporté par ses membres, BEES coop peut tendre vers son indépendance financière. Ce capital a permis de financer certains premiers investissements.
Actuellement, et par manque de capital, BEES coop a eu recours à un crédit bancaire afin de financer certains investissements plus conséquents.

Quels sont les moyens de contrôle des dépenses de BEES coop ?

Une cellule à part entière est dédiée à la gestion comptable et au respect des budgets. Les comptes sont présentés à chaque Assemblée Générale et examinés par le Comité sociétal qui a pour mission de garantir le respect de la finalité sociale de BEES coop.
Par ailleurs, un plafond de dépenses a été fixé pour chaque cellule. Pour tout montant supérieur à 500€, les demandes de dépenses doivent être présentées en Comité de coordination pour validation.

BEES coop a-t-elle fait / fera-t-elle appel à d’autres sources de financement?

Pour le développement et l’aménagement du labo market puis du supermarché, BEES coop s’est appuyée sur d’autres sources de financement telles que prêts bancaires, fonds régionaux de développement des PME, aides publiques à l’investissement, et éventuellement des prêts privés auprès de ses membres.

Pour procéder à l’achat du bâtiment du 21 rue van Hove, BEES coop a contracté un prêt auprès d’un trio de banques éthiques, à savoir Crédal L’argent solidaire, Hefboom voor sociaal en duurzaam ondernemen et Banque Triodos.

Aurai-je un retour sur investissement?

Non, BEES coop est une coopérative à finalité sociale et en participant au capital financier, vous soutenez son développement et sa durabilité. Il n’y a pas de retour sur investissement : aucun dividende ni ristourne ne seront accordés.

Quelle sera l’utilisation des éventuels bénéfices de l’activité ?

BEES coop poursuit une finalité sociale, mais des bénéfices pourront être dégagés de son activité commerciale. BEES a fait le choix de réinvestir les éventuels bénéfices dans la pérennisation du projet en injectant ceux-ci dans l’amélioration de la structure, le développement des services ou encore la réduction de la marge.

Mon investissement financier peut-il être remboursé ?

Si vous quittez la coopérative, votre investissement vous est remboursé. Le remboursement peut être effectué sur une période variable allant de 0 à 24 mois selon la disponibilité de liquidités de la coopérative. BEES coop ne prévoit pas d’intérêts ni de dividendes.

Y a-t-il un risque de perdre son investissement ?

Une équipe de coopérateurs, accompagnés d’experts financiers, a travaillé sur le plan financier et sur le business plan. Ces derniers sont robustes et ont résisté à des hypothèses négatives.

Toutefois, le risque zéro n’existe pas. Si la coopérative fait faillite, il est possible qu’elle ne puisse rembourser ses coopérateurs. Néanmoins, le risque est limité pour plusieurs raisons : les dépenses (les coûts salariaux, par exemple) évolueront en fonction de la santé financière de la coopérative. La plupart des investissements sont amortissables. Il est possible de revendre les biens achetés en cas de faillite. Enfin, la gouvernance participative de BEES coop permet un contrôle démocratique et multiple des comptes.

La coop en pratique

Bandeau-orange

Comment se passe le travail des membres dans la coopérative?

Chaque coopérateur travaille 2h45 toutes les 4 semaines, avec un créneau horaire fixe, par exemple un lundi toutes les 4 semaines, de 9h30 à 12h15.

Il existe néanmoins la possibilité d’avoir un horaire variable, le régime volant, pour les travailleurs ayant un rythme professionnel variable. Les membres qui s’inscrivent à ce régime doivent s’inscrire à des shifts pour lesquels il est plus difficile de trouver de la main d’oeuvre : vendredi soir ou samedi soir, par exemple.

Vous trouverez toutes les informations précises dans la partie Manuel des membres des FAQ.

Qui peut faire ses courses à la coop?

Tous les coopérateurs ayant souscrit des parts A et qui travaillent dans le supermarché.

Au sein d’un même foyer, un travailleur couvre jusqu’à 3 mangeurs, c’est-à-dire lui-même et 2 autres personnes de plus de 18 ans. Ces “mangeurs” ont leur nom sur la carte de membre et peuvent faire leurs courses dans la coopérative. Seul le coopérateur qui a souscrit les parts peut effectuer les créneaux de travail. Cela permet de créer des équipes soudées qui se connaissent mieux.

S’il y a plus de 3 mangeurs au sein du foyer, un deuxième membre doit souscrire des parts à BEES coop.

Les moins de 18 ans n’entrent pas en compte dans le calcul du foyer : ils pourront faire leurs courses en empruntant la carte de leurs parents.

Exemples :

  • Un coopérateur Part A couvre différents types de mangeurs:
    3 adultes
    2 adultes + 3 enfants
    3 adultes + 1 enfant
  • Dans une colocation de 5 personnes, au moins deux personnes doivent souscrire aux parts A. Tous les colocataires auront donc le droit d’acheter dans la coopérative.

Le nombre de mangeurs par foyer sera établi à l’inscription sur une base de confiance. Aucune composition de foyer ne sera demandée.

Que puis-je acheter dans le magasin?

Tout ce qu’on trouve dans un supermarché “habituel” : des produits alimentaires et non alimentaires, des produits frais, du pain, mais aussi des produits d’hygiène et d’entretien.

L’idée est de permettre aux coopérateurs de venir faire leurs courses chez BEES coop sans avoir besoin d’aller ailleurs.

Une attention particulière est portée aux produits en vrac, aux produits bio, locaux et respectueux de l’environnement et de l’humain.

D’où viennent les produits?

BEES coop veut proposer une alimentation durable en favorisant les producteurs locaux et/ou biologiques.

L’étiquette apposée près des produits a pour objectif d’être claire et intuitive pour donner le plus d’informations possibles sur l’origine de ceux-ci et leur mode de production. Ce système permet aux coopérateurs de faire leurs choix d’achats en toute connaissance de cause.

Cliquez ici pour plus d’informations sur la politique d’approvisionnement et l’étiquetage des produits.

Quelle est la marge de BEES coop sur les produits ?

BEES coop applique une marge unique de 20% sur le prix de revient. Vous savez directement ce que le producteur a été payé.

Sur les produits frais et en vrac, on calcule aussi 5% pour compenser les pertes (produits abîmés, vrac qui tombe du pot…) et les vols éventuels.

L’idée principale est de couvrir les frais de fonctionnement sans entrer dans un jeu savant pour convaincre le consommateur d’acheter chez BEES coop.

Faire ses courses chez BEES coop reviendra-t-il vraiment moins cher ?

BEES coop entend développer une politique de prix juste : un prix accessible pour les consommateurs tout en rémunérant correctement le travail du producteur. À qualité et produits équivalents, BEES coop sera le meilleur marché. L’objectif est de vous proposer une offre qualitative à prix abordable. Un produit spécifique pourrait être moins cher ailleurs à un moment. L’important c’est qu’à qualité équivalente, les courses du mois coûtent moins cher chez BEES coop.

Est-il possible de faire un essai avant de m’engager ?

Oui.
Si vous souhaitez déjà en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article 14 du Règlement d’ordre intérieur de BEES coop.

Vous m’avez convaincu-e. Je les veux, ces parts !!! Que dois-je faire ?

Super !

Remplissez le formulaire d’inscription.

Vous recevrez ensuite les informations de paiement. Merci de bien mentionner la communication structurée en effectuant le virement.

Une fois votre paiement validé, vous recevrez alors votre certificat de coopérateur qui vous permettra de venir faire vos courses chez BEES coop.

Lors de votre première visite, vous pourrez vous inscrire à un créneau horaire pour effectuer votre premier shift.

Félicitations et bienvenue !

Vous avez encore des questions ?
Contactez-nous à l’adresse suivante :
contact@bees-coop.be

Vos questions nous permettront de compléter cette liste.

Manuel des membres

Bandeau-turquoise

Qui a l’obligation de travail dans la coop ?

Toutes les personnes ayant souscrit des parts A doivent travailler.
Les coopérateurs ayant souscrit des parts B sont redevables d’une contrepartie fixée au cas par cas.
Les coopérateurs ayant souscrit des parts C – de soutien – ne doivent pas travailler.

Peut-on être dispensé de travail au sein de BEES coop?

Oui, BEES coop prévoit sous certaines conditions des exceptions au travail dans le supermarché, de manière permanente (ex. personne handicapée) ou temporaire. Ces exceptions résultent de décisions prises par l’ensemble des membres de BEES coop. En cas d’impossibilité temporaire de travailler, le membre doit se rendre au bureau des membres. Différentes exemptions  temporaires sont prévues : deuil, maladie, congé parental. Cette liste est non exhaustive et sera affinée par la suite.

Je vis en couple ou en coloc. Est-ce que tout le monde doit travailler?

Tout dépend de votre situation. Idéalement, toute personne majeure, désirant faire ses courses à BEES coop doit avoir souscrit à une part A et prendre part au travail. Néanmoins, afin d’offrir une flexibilité à ses membres, BEES coop propose deux statuts différents : mangeur-travailleur et mangeur (voir question suivante.) Un mangeur-travailleur peut prendre à sa charge jusqu’à deux mangeurs. S’il y a plus de 3 mangeurs au sein du foyer, un deuxième membre doit souscrire des parts à BEES coop. Le nombre de mangeurs par foyer sera établi à l’inscription sur une base de confiance. Aucune composition de foyer ne sera demandée.

Quelle est la différence entre un mangeur travailleur et un mangeur?

BEES coop distingue deux types de coopérateur de type A :

Le mangeur-travailleur : il est la personne qui a souscrit personnellement à BEES coop SCRLfs. Cela lui octroie le droit de vote à l’assemblée générale. Il travaille régulièrement dans le supermarché en assurant les 13 shifts/an obligatoires. Son travail peut couvrir jusqu’à 2 mangeurs vivant dans son foyer, en plus de lui-même.

Le mangeur : il est une personne de plus de 18 ans qui dépend d’un mangeur-travailleur, dont il partage le foyer. Il n’a pas souscrit de parts A, et n’a donc pas le droit de vote à l’Assemblée Générale. Il peut venir faire ses courses à la BEES coop. Il ne peut pas effectuer les shifts de travail du mangeur-travailleur.

Est-ce que mes enfants de moins de 18 ans sont considérés comme des mangeurs?

Non. Les enfants de moins de 18 ans d’un travailleur ne rentrent pas en compte dans le calcul du foyer : ils pourront faire leurs courses en empruntant la carte de leurs parents.

Comment est organisé le travail des membres dans la coopérative?

Le travail des membres au sein de BEES coop repose sur un système de deux divisions:

La division du temps:

  • Un mois est découpé en 4 semaines – appelées semaines A – B – C -D
  • Chaque jour est découpé en plages horaires, appelées créneaux
  • Chaque créneau a un nom spécifique. Exemple :  “A-LUN06h00-09h00-” (le membre travaille tous les lundis de la semaine A, de 06h00 à 09h00.)

La division du travail : 

  • Chaque équipe  compte un supercoopérateur qui organise et coordonne le travail de son équipe et endosse la responsabilité de gestion de son équipe.

Quand est-ce que je travaille?

Le régime de travail le plus classique est le régime régulier : le coopérateur preste un shift à jour et heure fixes toutes les quatre semaines. Exemple : je travaille tous les lundis de la semaine B de 07h00 à 09h45.

Comment faire si je n’ai pas d’horaires fixes et que je ne peux pas travailler toutes les quatre semaines à la même heure?

Il existe un deuxième régime de travail pour les coopérateurs dans cette situation : le régime volant, qui suit un rythme irrégulier. Il a été pensé pour les personnes ayant un rythme de travail très variable tels que les artistes ayant des tournées. Le membre en régime volant n’est pas inscrit à un créneau régulier.
Les règles suivantes s’appliquent au membre en régime volant :

  • il preste 13 shifts par an;
  • il accumule des shifts en travaillant beaucoup certains mois et pas d’autres;
  • il doit s’inscrire à des shifts pour lesquels il est plus difficile de trouver de la main d’oeuvre (par exemple : le samedi soir ou le dimanche matin).

Exemple : j’ai une période d’intense activité professionnelle durant les mois de juin à octobre, je viens travailler avant pour anticiper mes shifts. Je peux donc toujours venir faire mes courses durant cette période.

Que se passe-t-il si je ne réalise pas mon shift?

Pour une bonne organisation et une gestion efficace du magasin, il est essentiel que chacun respecte ses engagements. Si toutefois un membre rate son shift, il entre dans le mécanisme de la double compensation : le coopérateur devra effectuer deux shifts (rattraper son shift manqué et réaliser un shift de compensation) avant le prochain shift de travail prévu (endéans les 4 semaines).

En fonction de la raison de l’absence, le supercoopérateur de l’équipe a le pouvoir de décider si le membre qui a manqué son créneau doit effectuer une simple compensation (rattraper seulement le shift manqué) ou une double compensation (shift manqué et shift de compensation : voir point précédent.)

Cette liste n’est pas exhaustive, et les sanctions seront adaptées en fonction de la situation de chaque coopérateur.

Double shift de compensation
Le membre ne prévient pas qu’il sera absent.
Le membre est systématiquement en retard.
Le membre a confondu la date de son shift.
Simple shift de compensation
Les enfants du membre tombent malades et le membre prévient de son absence pour pouvoir s’en occuper.
Un membre très régulier tombe gravement malade.
Le membre a eu un accident sur le chemin vers BEES coop.

Je n’ai pas réalisé mon shift, est-ce que je peux encore faire mes courses à BEES coop?

Le droit de faire ses courses dépend du statut du membre. Si un coopérateur manque un de ses shifts, son statut passe de “à jour” à “en alerte.” Il dispose alors de quatre semaines pour régulariser sa situation, pendant lesquelles il peut continuer à faire ses courses. Si dans ce délai il n’a réalisé aucun de ses shifts prévus, il est alors “désinscrit” et ne peut plus faire ses courses. Si le membre est venu travailler mais qu’il n’a pas encore réalisé l’ensemble de  ses shifts prévus (manqué et de compensation), il est “suspendu” et dispose d’un “délai de grâce” de deux semaines pendant lesquelles il peut faire ses courses et terminer ses shifts. Le délai de grâce s’enclenche automatiquement la première fois que le membre revient à la coop pour faire ses courses après qu’il ait été suspendu. Le membre peut également faire une demande “d’extension” de quatre semaine pour régulariser sa situation.

Comment varie le statut des membres?

En fonction de la réalisation ou non des shifts prévus, le statut d’un membre peut varier, et ses droits s’en trouvent modifiés. Ci-dessous, un récapitulatif des différents statuts existants :

tableau-statut-des-membres

Pour bien comprendre les subtilités de l’organisation du travail à BEES coop, découvrez ici la synthèse du Manuel des membres.

Comment savoir quel est mon statut?

Chaque membre peut consulter son statut de différentes façons :

  • en se rendant sur son espace personnel (système d’intranet);
  • en contactant le bureau des membres;
  • lors du passage de son badge à l’entrée du magasin au comptoir d’accueil.

Que se passe-t-il si je suis absent(e) pendant plusieurs semaines ?

Différents systèmes de gestion des absences existent pour les membres qui travaillent dans le régime régulier (pour le régime volant, les absences sont gérées de facto par le système d’anticipation des shifts).

  • Absence à 1 shift (4 semaines) : le système d’échange est l’option à privilégier. Il consiste à échanger avec un autre membre (travailleur uniquement) son shift prévu.
  • Absence de 4 à 8 semaines :il est possible de venir travailler à l’avance pour effectuer des “shifts bonus”. Ces shifts bonus permettent aux membres d’accumuler du travail en prévision d’une absence et de leur laisser la possibilité de faire leurs courses pendant cette période. Pour anticiper son absence, le membre doit remplir un document disponible à l’accueil du magasin.
  • Le congé de plus de 8 semaines et de maximum 12 mois : lorsqu’un membre s’absente pour plus de 8 semaines, il peut prendre congé de BEES coop. Lors de ce congé, il ne doit pas travailler et ne peut pas faire ses courses.  Pour anticiper son absence, le membre doit remplir un document disponible à l’accueil du magasin.
  • Absence de plus d’un an : le membre doit se rendre au bureau des membres. Il sera considéré comme désinscrit. A son retour, il devra se réinscrire à un créneau. Pour anticiper cette situation, un document est disponible à l’accueil du magasin.

Qu’est ce que le bureau des membres?

Le bureau des membres est là pour coordonner le travail des membres. Il sert à répondre aux questions des membres concernant l’organisation du travail. Il peut par exemple aider les membres à :

  • connaître leur statut;
  • échanger un shift de travail;
  • gérer une absence.

Il est un passage indispensable pour :

  • l’attribution d’une exemption de travail;
  • la gestion des congés de plus de 12 mois;
  • une réinscription;
  • un changement de créneau.

Est-ce que j’ai mon mot à dire à l’Assemblée Générale (AG) ?

Chaque coopérateur-travailleur de la coopérative a une et une seule voix à l’AG quel que soit le nombre de parts auxquelles il (elle) a souscrit. La règle est la suivante :

Souscription à une ou plusieurs parts A = 1 shift = 1 voix à l’AG

Un couple ayant décidé de ne prester qu’un shift n’aura donc droit qu’à une voix à l’Assemblée générale. Un couple ayant décidé de prester chacun un shift aura souscrit des parts (chaque membre du couple souscrit à une ou plusieurs parts) et les deux auront droit à une voix à l’Assemblée générale.

J’ai envie d’aider davantage dans le supermarché. Comment devenir supercoopérateur ?

Dans un système autogéré comme BEES coop, il est indispensable d’avoir des personnes endossant certaines responsabilités à un moment donné et pouvant gérer des situations de façon indépendante et autonome. Le supercoopérateur possède donc un certain pouvoir. Il peut par exemple et en fonction de certaines circonstances, décider d’octroyer des dispenses ou seulement une simple compensation à un membre de son équipe.

Afin de réaliser le passage d’information entre deux shifts, le supercoopérateur s’engage à être présent 15 minutes avant son shift et à rester 15 minutes plus tard. Au début de chaque shift, il “briefe” son équipe et répartit à chacun les tâches à réaliser.

Le rôle du supercoopérateur est primordial :

  • il organise et coordonne le travail au sein de son équipe;
  • il endosse la responsabilité de gestion de son équipe.

Pour devenir supercoopérateur, le coopérateur doit suivre une formation spécifique. Pour les informations pratiques, vous pouvez contacter le bureau des membres par mail : membre@bees-coop.be.

Est-il possible de choisir / changer de supercoopérateur ?

Oui, chaque membre est autonome pour choisir son supercoopérateur et peut demander à changer d’équipe si la relation avec son supercoopérateur est mauvaise.

Je suis au chômage. Dois-je informer l’ONEM que je suis coopérateur à BEES ?

Certaines activités bénévoles nécessitent effectivement l’accord de l’ONEM pour pouvoir être en ordre au niveau des allocations de chômage. Toutefois, dans un e-mail daté du 2 février 2017, l’ONEM nous a confirmé que la situation des chômeurs qui sont occupés bénévolement par BEES coop correspond aux cas tolérés par les directives. Les chômeurs ne doivent par conséquent PAS introduire de formulaire C45B (article 45bis de l’AR du 25.11.1991). Si vous rencontrez des problèmes avec l’administration, n’hésitez pas à nous demander copie de l’e-mail de l’ONEM confirmant ce droit.