Partenaires

Bandeau-bleu

Ils nous accompagnent

Innoviris

Organisme qui soutien l’innovation technologique à travers le financement de projets de recherche sur le sol bruxellois.

  • CEESE: Co-partenaire dans le Projet Falcoop pour assurer la cohérence liée à l’objectif de mixité sociale au sein de la BEES coop. 
  • Qualinca : Co-partenaire dans le Projet Choud’Bruxelles pour la construction d’une plate-forme logistique durable en circuit court urbain. 

Bruxelles-Environnement

Administration de l’environnement et de l’énergie de la Région de Bruxelles-Capitale.

Céline Frémault

Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée du logement, de la qualité de vie, de l’environnement et de l’énergie

SAW-B 

Fédération des alternatives wallonnes et bruxelloises en matière d’économie sociale (SAW-B). L’affiliation à la fédération est en cours. Ce partenariat permettra à la BEES coop d’être accompagnée dans le développement des aspects liés à la gouvernance de la future coopérative.

RÉSEAU ADES

Le réseau ADES a participé activement au lancement de la coopérative et continue a soutenir le développement du projet.

Le Réseau est un espace convivial ouvert à tous les gens convaincus que le futur se créera par plus de justice sociale, de conscience écologique et de démocratie, dans toutes leurs formes.
http://www.reseauades.net/qui-sommes-nous/

Factor X

Accompagnement dans la mise en place du projet, notamment concernant la consultance en management. http://www.factorx.eu/

Village partenaire

Accompagnement dans la mise en place et l’élaboration du projet (notamment pour le business plan) en lien avec les principes du développement durable). http://www.villagepartenaire.com/

Impulse Bruxelles

Accompagnement dans la constitution du business modèle et du plan financier ; consultance légale.  http ://www.abe-bao.be/fr

Ils croient en BEES Coop

Olivier De Schutter, UN Special Rapporteur on the Right to Food

Olivier De Schutter

Rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation (2008-2014) et co-président du Panel international d’experts sur les systèmes alimentaires durables (IPES-Food).

« Le supermarché participatif et coopératif que BEES coop propose de lancer répond à une triple nécessité : nécessité d’abord de contribuer à rendre l’alimentation durable abordable à tous et à toutes, en favorisant la diffusion des principes de l’alimentation durable dans des milieux qui souvent s’en sentent exclus ; nécessité ensuite de faire participer les coopérateurs à la vie du supermarché, en favorisant par là la recréation de liens sociaux et en garantissant sa viabilité économique ; nécessité enfin de permettre à Bruxelles de rejoindre Brooklyn et Paris, où des expériences semblables ont été lancées ou sont lancées aujourd’hui, à la pointe de l’innovation sociale. Je me réjouis de soutenir BEES coop dans sa démarche qui, j’en ai la conviction, ouvre une piste pour l’avenir. »

lalouve_400x400

Tom Booth

Fondateur de la coopérative La Louve à Paris

« On croit en ce modèle car on l’a vu en pleine vie lors de nos nombreuses visites à la Park Slope Food Coop à New York. Ce supermarché est le plus performant dans cette grande ville cosmopolite (en termes de chiffre d’affaires par pied carré par an) est c’est pour ça qu’on le trouve si intéressant : ça marche. Le modèle élargit beaucoup l’accès à une alimentation saine et de qualité, il crée une ambiance énergique et démocratique sans sentimentalité ni démagogie ; il est rentable. Donc, pour nous, il est l’équilibre idéal entre l’idéalisme et le pragmatisme. »

37d343e

Solène Sureau

Administratrice au réseau des GASAP

« Le projet BEES coop cherche à allier équité avec les producteurs, accessibilité pour les mangeurs et respect pour l’environnement, dans une dynamique où les mangeurs-coopérateurs participent et ont leur mot à dire sur ce qu’ils achètent ; c’est en fait un peu un GASAP qui voit grand !

Ce futur supermarché coopératif, c’est plus de liens et de convivialité dans les quartiers, un soutien à l’économie locale et un modèle entrepreneurial d’avenir. Je souhaite que BEES coop réussisse à fournir une alimentation saine et juste à un maximum de Bruxellois et devienne un modèle pour d’autres. »

biowallonie-large

Sylvie Annet

Chargée de mission développement de filières au sein de BioWallonie

« Biowallonie, en tant que structure d’encadrement du secteur bio en Wallonie, soutient le projet BEES coop. En effet, le magasin coopératif rejoint la philosophie du circuit court que nous soutenons, en favorisant les partenariats solidaires entre les producteurs et les consommateurs et, dans une vision de long terme, en encourageant le développement d’une économie locale. C’est un outil de plus pour valoriser les produits de qualité de nos producteurs bio wallons tout en leur offrant des débouchés durables. »

logofian

FIAN Belgique

ONG qui lutte pour le droit à l’alimentation

« Voici un projet qui veut participer à l’invention d’un nouveau système alimentaire, plus juste et plus durable. C’est une très bonne nouvelle pour tous ceux qui, comme nous,  se battent au quotidien pour le respect du droit à l’alimentation et la souveraineté alimentaire au Nord comme au Sud. Bees coop est un exemple à suivre. Et à soutenir ! »

PierreGillet

Pierre Gillet

Chargé de projet, Village Partenaire – Centre d’entreprises

« Bees coop représente un projet mixte d’alimentation durable porté par ses membres et intégrant les valeurs fondamentales du développement durable.

Le modèle de supermarché participatif prend le contre-pied des dérives de la grande distribution et représente une belle opportunité d’approvisionnement pour les Bruxellois. Bees coop peut donc compter sur le soutien du Village Partenaire. »

KevelaerChristophe

Christophe Kevelaer

Conseiller au sein de COOPBURO

Coopburo soutient l’interprétation contemporaine et le développement de toute forme d’entrepreneuriat coopératif. Une attention particulière est accordée aux modèles économiques soutenables avec une forte implication des membres, et ce dans un large contexte sociétal.

« BEES coop est à cet égard un projet prometteur !
En se basant sur la mobilisation et la participation active des membres, il s’assure de mettre l’économie au service de l’homme et non l’inverse. Plutôt que la maximisation des bénéfices au profit de quelques-uns, il favorise en effet les intérêts de l’ensemble des parties prenantes à long terme.
BEES coop est par ailleurs une possible (partie de la) solution à des problématiques et défis sociétaux tels que la lutte pour le droit à une alimentation de qualité, la revalorisation et l’animation de quartiers populaires, une forte implication citoyenne […], et enfin le développement d’une économie circulaire, durable et solidaire, à la fois favorable aux consommateurs/coopérateurs, aux paysans/producteurs locaux et à l’environnement. Nous partageons l’enthousiasme de BEES coop pour son projet de supermarché coopératif basé sur la coopération, la collaboration et la démocratie, un modèle qui a déjà fait ses preuves à l’étranger. »

hochulchantraine

Ho Chul Chantraine

Agricovert, coopérative à finalité sociale

En quoi le modèle de supermarché participatif vous paraît-il intéressant?

« Il permet de rendre responsable le consom’acteur et est un mode de sensibilisation à un autre mode de consommation où les producteurs doivent être les mieux rémunérés par rapport à leurs coûts de production – et non l’inverse, où c’est le distributeur qui se génère le maximum de bénéfices. »

Pourquoi soutenez-vous le projet BEES coop?

« Car c’est un projet alternatif amenant à un autre modèle de consommation participative tenant compte des réalités de nos producteurs. »

En quoi un tel projet répond-il à vos rêves / espoirs de changement ?

« Le projet se calque parfaitement dans notre vision d’un autre modèle de consommation alliant les demandes des consommateurs et producteurs. »

Ils prennent part à BEES Coop

logoamisaladin

Les Amis d’Aladdin asbl

Lodhi – Chargée de mission,  projet «  Femmes et familles »

En quoi le modèle de supermarché participatif vous paraît-il intéressant ?

« Le projet BEES coop est intéressant car il convient au processus d’éducation  permanente que nous réalisons avec les habitants du quartier; une démarche dans laquelle nous mettons le citoyen au cœur même du changement de société. »

Pourquoi soutenez-vous le projet BEES coop?

« Depuis plus d’un an, notre association travaille avec un groupe d’habitants sur la thématique de la « consommation durable ». Il s’avère que, quand bien même les personnes ont été sensibilisées à cette question, la démarche reste difficile du fait de certains freins : 

  • le prix !
  • les commerces bio qui ne sont pas à proximité
  • les panier bio qui sont souvent composés de légumes que l’on n’utilise pas »

En quoi un tel projet répond-il à vos rêves / espoirs de changement ?

« Le projet donne la possibilité de participer à une société plus équitable et plus durable, ce qui correspond à la philosophie de notre association. »

logo

Bouillon de Cultures

Samantha – Chargée de projets alimentation durable et santé

« Bouillon de Cultures, une maison de quartier ancrée dans le quartier coteaux Josaphat à Schaerbeek, soutien joyeusement le projet de la BEES coop. Nous sommes engagé dans une dynamique d’alimentation durable depuis plusieurs années et nous réjouissons de voir qu’un tel projet s’implante dans ce quartier plus précarisé de Bruxelles.

Le modèle coopératif de la BEES coop nous parait particulièrement intéressant pour convier les gens du quartier dans un projet d’alimentation durable. Ce projet nous semble être une excellente porte d’entrée vers cette alimentation réservée dans l’esprit de nombreux aux « bobos ».

Bouillon de Cultures organise depuis plusieurs années des ateliers participatifs  autour de l’alimentation durable, en partant du constat que l’alimentation relie les cultures et délie les estomacs en même temps que les langues.

Un projet tel que la BEES coop nous permettra d’aller encore plus loin en proposant une alternative très proche pour trouver des produits durables et financièrement accessibles. Nous voyons en ce projet une possibilité de passer très concrètement d’un monde idéal ou le consommateur  respecte la saisonnalité et la localité (mais dont la disponibilité est très limité finalement dans les quartiers précarisés) à une réalité pratico pratique pour les habitants du quartier. »

16683281_10158246247825615_438506603_n

Théâtre la Balsamine

Théâtre Schaerbekois et engagé, la Balsamine nous a accueilli pour la fondation de la coopérative. La Balsamine soutient la BEES en mettant à disposition leurs espaces pour nos rencontres entre coopérateurs. Ils font aussi partie de nos clients fidèles.

http://www.balsamine.be/